mardi 10 mai 2011

8e Jour Castro Urdiales – Quelques Kms après Santander 105kms à 15.5 de moyenne

8e Jour  Castro Urdiales – Quelques Kms après Santander   105kms à 15.5 de moyenne
Bonne ambiance dans l’Albergue des Pèlègrinos , des Pèlerins nous ont fait à manger…super. Départ de bonne heure arrêt après une heure de route pour envoyer la journée d’hier dans une brasserie qui avait la Wifi. Pas de belles chose sur la route comme la journée précédente nous n’avons pas pris de photo. Une rencontre sympathique avec Ester étudiante en Français très heureuse de nous rencontrer pour parler le Français, nous avons eu du mal à lui faire comprendre que nous avions encore du chemin à parcourir. Nous dormons dans un bungalow pour pèlerin du camping . Encore quelques problèmes de route mais rien de grave. Route un peu moins accidenté qu’hier la moyenne en témoigne. Il faut dire que j’ai acheté un vélo très lourd…..encore une erreur de jeunesse et à chaque côte Jo est obligé de m’attendre….il faut dire qu’il a une belle santé. Bonne nuit et demain sera un autre jour. Pour ceux qui me téléphonent....malheureusement il ne marche Plus...heureusement il y a celui de Jo!
Bises à tous
video

8 commentaires:

  1. Ca fait quand même pas mal de kms dans les jambres, bravo tous les deux car "il faut le faire". Profitez de votre jeunesse les gars et....reposez-vous quand même un peu car ça doit monter dur.
    Ici toujours de la douce chaleur et temps orageux sans une goutte de pluie, bof ça viendra à la fin de semaine parait-il.

    A demain et gros bisous

    RépondreSupprimer
  2. Zut j'ai oublié de signer le commentaire ci-dessus, mon nom est Kikine Re-bisous

    RépondreSupprimer
  3. Salut les Pèlerins,Alors le club Med des premiers jours s'est fini!!Les belles cotes vous font souffrir, il n'y a pas que le vélo qui est lourd, la remorque, les sacoches pourquoi avoir emporté tes lingots d'or...!!!mais en septembre le Stelvio te paraitra facile...la traversée du Portugual ne doit pas être mal non plus.. alors courage une bonne sangria dans le bidon pour aller plus loin.
    Ton copain JB est parti une semaine au Mt St Michel , il ne traversera pas la baie, il ira manger une omelette chez la Mère Poulard en attendant Nicole.
    Nous vous souhaitons Bonne Route pour la suite
    du parcours à tous les deux.
    Amicalement Jean Claude - Jacqueline

    RépondreSupprimer
  4. Cher Tonton,
    nous suivons votre aventure depuis le départ et voyons que vous avez traversé des étapes difficiles. Enfin à deux, c'est certainement plus motivant ! Bon courage à vous pour la suite et gros bisous.

    Cathy et Phil

    RépondreSupprimer
  5. salut les pelerins.tout a l'air d'aller pour le mieux malgré le relief difficile.pierre salviac m'a donné de ses nouvlles il est surbooké et sait jacques tres bien accompagné donc il est moins present sur le blog...je prends l'avion demain matin pour notre douce france et vais pouvoir vous suivre de pres....bon courage les hommes et à tres vite.bises.jacqueline.

    RépondreSupprimer
  6. salut Jacques et Jo
    enfin je prends le temps pour vous envoyer
    un petit mot il me semble que les routes Basques sontfaites pour toi tu vas retrouver la ligne tu en as de la chance de rouler dans les bosses pour nous dimanche le circuit etait plat comme dab et par contre le 200 km m'a fait beaucoup de bien.Alors je vous souhaite un bon voyage et de bien vous amuser c'est mieux à deux quand même
    soyez prudent et à bientôt Bisous MARIE FRANCE ET EUGENE

    RépondreSupprimer
  7. Je pensais que le vélo de Jacques était celui de l'an dernier ! Il était bien rodé pour avaler des km. Dommage car son "cavalier" n'a plus le punch de 2010 !!! Le plaisir de la gastronomie a fait son oeuvre !!! Jo devrait remorquer le vélo de Jacques pour éviter d'attendre. Je blague naturellement et je suis admiratif de leur aventure !!!
    Amitié, Le Roi René.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour à tous les deux,
    J'ai été privé d'ordi pendant 5 jours, ce qui explique mon silence. D'autre part je suis à Dax pour une cure, donc j'ai coupé avec le vélo.
    Je constate que vous avancez à allure constante, mais attention vous allez rencontrer des reliefs plus accentués. Je devine chez vous un moral au beau fixe, finalement c'est ce qui compte.
    Alors bonne route.
    Robert dit Boby

    RépondreSupprimer